Estela López Solís. Rythmes des fragilités humaines.

Estela López Solís, Performance, Textile, Fragilité humaine, Pensées noires
Estela López Solís, Hantises, performance, 2017. Photos : Swann Bertholin

Court essai sur la démarche de l’artiste publié dans un numéro de la revue Vie des arts intitulé «Créer sur le temps long»

Artiste d’origine mexicaine habitant les Cantons-de-l’Est depuis 2011, Estela López Solís s’intéresse à la vie intime des êtres, des lieux et des choses et aux réalités émotionnelles qu’ils cachent. Dans une démarche relationnelle sensible que seuls l’écoute active et le ralentissement du temps de production permettent, elle prête sa voix à celles des autres et se consacre à relayer leurs blessures, survenues à la suite de traumatismes d’ordre personnel ou historique.

Écouter

Estela López Solís, Hantises, performance, 2017. Photo Swann Bertholin

Pour compléter la lecture de ce texte : https://viedesarts.com/portraits/estela-lopez-solis-rythmes-des-fragilites-humaines/

Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *