Le département des plantes de bureau de Catherine Lescarbeau : Un bio inc. disruptif

Catherine Lescarbeau, Plantes, Botanique, Herbier, Horticulture, Compagnie, Commerce
Catherine Lescarbeau, Le département des plantes de bureau de l’UQO, 2016. Galerie de l’UQO. Photo : Pavel Pavlov

Depuis 2014, Catherine Lescarbeau produit des œuvres conceptuelles bio-critiques, sous le nom d’une entreprise fictive de services horticoles appelée Le département des plantes de bureau.

Basée sur un protocole empruntant aux méthodes de la botanique, ou de services conseil horticoles, sa démarche questionne nos rapports à la nature et le fonctionnement de nos institutions, artistiques ou universitaires. Lors d’une recherche dans les archives du Musée des beaux-arts du Canada, réalisée dans le cadre de sa maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM, elle remarque la présence discrète de plantes d’intérieur dans l’installation Environment (1969) du collectif N.E. Thing Co. Les artistes Iain et Ingrid Baxter avaient alors installé le siège social d’une compagnie fictive au rez-de-chaussée du Musée, logé à l’époque sur la rue Elgin à Ottawa. Sa démarche entière s’appuie sur un détail de cette installation : une plante d’intérieur cachée derrière une porte entrouverte portant la mention « Plant », qui, en anglais, désigne à la fois un spécimen végétal, une usine ou une centrale énergétique. La polysémie du terme accentue la portée ambiguë de son geste artistique, alors qu’elle réfléchit à quoi pourrait être dédié un département des plantes dans le contexte des activités d’une entreprise commerciale ou d’une grande organisation. Elle s’adjoint pour ce faire l’expertise du botaniste François Lambert pour identifier par leur nom scientifique les spécimens qu’elle répertorie au fil de ses projets en calquant les méthodes d’observation de la biologie, appliquées à différents contextes institutionnels.

Catherine Lescarbeau, Plantes, Botanique, Herbier, Horticulture, Compagnie, Commerce
Catherine Lescarbeau, Terrarium, 2016. Sighting, Galerie Leonard & Bina Ellen Art Gallery, Université Concordia. Photo : Catherine Lescarbeau
Catherine Lescarbeau, Plantes, Botanique, Herbier, Horticulture, Compagnie, Commerce
Catherine Lescarbeau, Le département des plantes, 2019. Galerie Stewart-Hall. Photo : Manouchka Larouche

Pour compléter la lecture de cet article : https://viedesarts.com/portraits/catherine-lescarbeau-un-bio-inc-disruptif/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.